L'instinct de poursuite

Le chien possède l'instinct du chasseur. Si quelque chose bouge, il se lancera à sa poursuite. C'est une réponse instinctive. Les jeux de  poursuite lui procure des sensations intenses et stimulantes. Il ne manque jamais une occasion d'amorcer une poursuite, et il y trouve une grande source de plaisir.

Parfois, il peut réagir de façon agressive et grogner. Plusieurs raisons peuvent expliquer ce comportement :
  • Votre chien veut affirmer son rôle de dominant. Il dirige alors son agressivité vers des personnes extérieures à sa meute.  Selon l'endroit, exigu ou non, voir des gens courir à côté de lui peut ne pas lui convenir ou le surprendre ( si le coureur arrive par derrière par exemple). Il n'aime pas en général, les individus qui courent ou qui crient. Il essaie de rétablir l'ordre en grognant.
  • Il peut aussi exprimer sa crainte car il ne comprend pas l'activité du coureur et le perçoit comme une menace potentielle.
  • Il obéit à son instinct de chasseur. La poursuite est alors un réflexe.

C'est pourquoi, le maître doit toujours conserver la maîtrise de son chien afin de ne pas menacer sa sécurité et celle des autres. Il n'est jamais à l'abri d'un écart de comportement de la part de son animal. Il est important que votre chien soit tenu en laisse dans la rue. Lorsqu'il est devant vous, il comprend qu'il peut foncer sur ce qui l'intéresse. Pour empêcher votre chien de sauter sur une personne, il faut le maintenir à hauteur de votre jambe ou derrière vous. Vous serez davantage maître de lui.

Le faux sourire et vrai danger

Une des erreurs fréquentes est l'anthropomorphisme, c'est à dire interpréter un comportement animal selon les codes humains. Ces photos pourrait laisser croire que le chien "sourit"'. Il n'en est rien ! Les oreilles couchées, les babines retroussées : éloigne-toi de lui, ce chien n'a aucune envie d'être approché, il a peur, il est donc dangereux car prêt à se défendre de tout contact.

Ne pas courir

Règle de base : quand un chien t'inquiète , te fait peur ..... ne cours pas ! En effet, un être vivant qui s'enfuit, même un objet qui court devant le chien (comme la balle) déclenche l'instinct de chasse chez lui, même si l'instant précédant il n'avait aucune envie à ce sujet. Au mieux , le chien va se mettre à courir pour te  rattraper et jouer avec toi au pire quand il t'aura rejoint, car il court plus vite que toi, il essaiera de te bloquer en saisissant tes vêtements.Donc ne cours pas !!!!

Ce qui est sûr : tu risques de te blesser en tombant, te faire renverser par une voiture en traversant la rue. Si le chien est menaçant , tu ne bouges pas, tu ne le fixes pas, tu restes immobile sans crier. Tu peux éventuellement  t'accroupir en protégeant ton visage. En restant immobile, le chien va se désintéresser de toi. Quand il se sera éloigné, tu pourras t'en aller dans l'autre direction, et bien sûr sans courir. As tu déjà vu ce documentaire où un bébé antilope couché sous le nez d'un lion est épargné par le fauve.?  Tout simplement parce que le prédateur n'a pas détecté sa présence.....

Médor dort.

Quand ton chien se repose, ne le dérange pas ! Tes parents ont choisi un endroit à l'écart dans la maison où son panier ou sa couverture ont été déposés. S'il faut le réveiller, laisse faire un adulte. Si vraiment tu es obligé de le faire, appelle-le doucement. et de loin Surtout ne le touche pas, ne le secoue pas dans son sommeil. Ton chien, s'il est surpris risque d'avoir peur et sa réaction naturelle pour se défendre d'une attaque est de mordre . En bref, laisse le dormir....

Comment aborder un chien inconnu

Une autre règle de sécurité consiste à bien te comporter quand tu croises un chien inconnu qui a l'air sympa et qui te donnes envie de le caresser. S'il est seul, ou sans laisse : ne le touche pas ! Même s'il a l'air doux et pacifique. Certains chiens sont malins ou imprévisibles. En plus certaines maladies peuvent détraquer leurs réactions . Donc un chien seul ou qui n'est pas tenu en laisse : ne le caresse pas.

S'il est accompagné et tenu en laisse, demande d'abord la permission au maître : par politesse d'abord, certaines personnes n'aiment pas qu'on tripote leur animal, et surtout parce qu'il connait son chien et ses réactions. Donc prudence !

Ensuite, mets-toi face au chien, ne le caresse pas alors qu'il te tourne le dos. Tu risques de le surprendre, et par peur , il peut vouloir se défendre et donc : te mordre.

Evite de le dominer en te penchant au-dessus , reste à ses côtés et caresse lui plutôt la poitrine.

Pourquoi ces précautions ? Le chien peut être dominant ou craintif, les gestes d'amitié que tu veux lui prodiguer risquent d'être interpréter par lui comme une agression : le dominer en se penchant sur lui, en posant la main sur sa tête. Donc prudence et si tu suis ces conseils tout se passera bien.

En route avec Médor

Je promène mon brave et placide Médor, et nous croisons  Brutus et son maître . Que faire ? Toujours le même conseil : prudence. Si Brutus est en laisse, normalement pas de problème. Il est possible toutefois que nos deux toutous soient amenés à se rapprocher, ils manifestent peut-être même l'envie de se renifler. Si Brutus est un chihuahua et Médor un saint-bernard, la prudence est simple ; "Médor pas touché", et je m'éloigne.

Dans le cas inverse, et si je ne peux l'éviter, il faut autant écouter le maître qu'observer l'animal : si Brutus est raide, et son maître inquiet ou carrèment insouciant, il vaut mieux changer de trottoir avec Médor.

Si les deux chiens sont de poids équivalents et qu'ils cherchent mutuellement à se renifler ,et si le maître le souhaite, laissons les faire connaissance. Ca fait partie des bonnes relations canines,et ils seront heureux de se rencontrer la prochaine fois.

En fait , le discours du maître est souvent édifiant : s'il commence par "Brutus est inquiet, il a déjà été mordu"' ou " il n'aime pas les petits chiens" ou "il ne voit pas grand monde" : "ALERTE", il vaut mieux abréger les présentations si Brutus fait 40 kg et Médor 10 kg tout mouillé.

Un chien qui s'agite n'est pas forcément inquiétant, au contraire. S'il s'accroupit, s'il sautille, s'il tire sur sa laisse, la plupart du temps c'est qu'il a envie de faire connaissance, et de jouer avec ce nouveau partenaire.

Il faut se méfier des chiens immobiles, qui ont les oreilles couchées. L'absence de grognement ne signifie pas qu'il n'y ait pas de danger. Au contraire, les animaux les plus dangereux sont ceux qui n'avertissent pas et mordent sans crier gare, c'est à dire sans grognement d'avertissement.